You must enable JavaScript to see this text.

Quelle est la signification de l’afro dans les années 70 ?

L’époque des 70’s est sans doute l’une des plus marquantes dans l’histoire de la coiffure afro. 

En effet, lorsque l’on pense aux coiffures de l’époque, l’image qui nous vient instinctivement en tête est souvent celle de chanteurs disco arborant un gigantesque afro défiant les lois de la gravité ! 

Quelle est la symbolique de l’afro dans les années 70 ? Voici précisément la question à laquelle nous allons tenter de répondre. 

L’Afro : un symbole de lutte 

À l’orée des années 70, le mouvement « Black is Beautiful » s’étend aux États-Unis. Il s’inscrit dans un mouvement plus large, celui du « Black power » et fait suite au Civil Right Movement. 

Le mouvement Black is Beautiful a pour but de valoriser les attributs physiques des Noirs, tels que leur carnation et leurs cheveux, tant critiqués et stigmatisés à cette époque. De célèbres activistes Noires, telles qu’Angela Davis et Nikki Giovanni, ont pris le parti d’arborer leur afro, devenu un symbole de lutte contre le racisme.

En effet, le cheveu crépu est associé à un refus de soumission à cette société ségrégationniste. L’afro est, par extension, perçu comme une marque de défiance : les personnes portant un afro étaient susceptibles d’être arrêtées ou interrogées, car cette coiffure était souvent associée à une appartenance au groupe Black Panthers. Enfin, pour beaucoup, le parti pris du port de l’afro est un moyen de montrer avec fierté sa connexion avec ses ancêtres Noirs Africains.

L’Afro : un symbole de beauté

En outre, l’afro s’impose en tant que symbole de beauté dans les années 70. Et pour cause : au cours de cette décennie, l’afro se démocratise et devient une coiffure-phare au sein de la communauté noire. Cette coiffure est largement représentée sur la scène musicale, notamment avec l’avènement du disco. Nous pensons bien entendu aux Jackson 5, à Diana Ross et à Earth, Wind and Fire  pour ne citer qu’eux. Sur la scène cinématographique, des films tels que Foxy Brown mettent en avant des actrices aux cheveux afro. Nous pouvons également citer Cleopatra Jones. 

Aujourd’hui, encore, l’afro n’est pas toujours bien perçu en raison des standards de beauté ethnocentrés. Cela se vérifie dans le monde du travail : jugé peu professionnel, force est de constater que la route vers l’acceptation du cheveu crépu est encore longue. 

Néanmoins, depuis l’avènement du mouvement nappy dans les années 2010, l’afro tend à symboliser la fierté, la beauté et l’héritage de nos ancêtres au sein de la communauté Noire.

Chez Les Ateliers Crépus nous avons à cœur de valoriser ce patrimoine culturel et redonner ses lettres de noblesses aux coiffures symboles de l’histoire des afros. Pour en savoir plus sur nos valeurs, rendez-vous ici.

Restez informé

Nos actualités en avant-première.
Découvrez les conseils et les offres exclusives Les Ateliers Crépus une fois par semaine.

Découvrez la routine
adaptée
pour vous !

D’autres articles qui vous plaîront

Laisser un commentaire

X